Partager
Druckversion

Aktuelle Grösse: 100%

Exposition : Charlotte de Maupeou

Lage
Bis Samstag 26 Jan
Telefon 02.54.89.44.50
Adresse Musée de Vendôme 41100 Vendôme
PDF file
Les Incarnations facétieuses

8 septembre 2018 au 26 janvier 2019 au Musée de Vendôme
Jusqu’au 31 octobre, 10 h à 12 h et 14 h à 18 h, fermé mardi
À partir du 1er novembre, 10 h à 12 h et 13 h 30 à 17 h 30,
fermé mardi, dimanche, 25 décembre et 1er janvier.

Renseignements : 02 54 89 44 50 – Gratuit

Charlotte de Maupeou, née en 1973, est diplômée de l’école supérieure des Beaux arts de Paris en 1998 avec les félicitations du jury et obtient le prix Georges Wildenstein à Paris en 1999. Elle a séjourné à la
Casa Velasquez à Madrid en 2003. Très tôt, l’artiste enchaîne les expositions prestigieuses : le musée d’art moderne de Céret, la galerie Watts à New-York et la galerie Aittouarès à Paris.

L’artiste vit et travaille à Courdemanche, dans la Sarthe. L’exposition rassemble une série de paysages,
nés de ses promenades au bord du Loir, des portraits, collages et assemblages faisant référence à
l’histoire de l’art.

Il y a quelque chose de théâtral dans l’oeuvre de Charlotte de Maupeou ; avec le sérieux de l’enfant joueur, elle dirige et convoque les collègues fameuses de l’histoire de l’art, met en scène les grandes oeuvres de référence. Son petit théâtre s’y organise d’abord “pour elle”, comme pour mieux contenir l’héritage. Les Ménines de carton déchiré pivotent et renversent les espaces ; les masques glissent,
se biaisent. Charlotte habite et se drape dans cet opéra pictural, triture l’échelle et la matière en
diable. Ses portraits en expansion questionnent, jeux de miroirs aux visages comme emblèmes. Elle est
tour à tour dans le climat du songe et incarne chacune de ces femmes qui regardent interrogatives leur
commune condition. Les miroirs d’eau nous font perdre la tête, basculer aux nuages “Baudelairien”
jusqu’aux frondaisons. La matière est épaisse, gorgée de pigments lourds, le geste est ample et
vif, chaque espace peint criant l’urgence et la nécessité de faire advenir.